mardi 24 avril 2018

Le calendrier des oiseaux




Prendre en note les dates d'arrivée annuelles des oiseaux migrateurs, en provenance de leurs aires d'hivernage, est une activité qui m'a toujours passionné. L'idée m'est venue à la lecture d'un bulletin de la publication " Le jeune naturaliste ", 11ième année de parution, # 7, Mars 1961. On y montrait un "calendrier des oiseaux" élaboré d'abord par le frère Victor Gaboriault, c.s.v., entre 1909 et 1951. Il l'avait d'abord présenté dans la publication d'avril 1951. Atteint du cancer, il s'est éteint le 22 mars 1952. Son frère, Wilfrid, a continué cette activité et ce sont les résultats de 1961 qui sont contenus dans l'article de mars 1961.

La province de Québec est vaste. Les conditions climatiques ne sont pas les mêmes de l'est à l'ouest et du sud au nord. Ces variations influencent beaucoup l'arrivée des oiseaux dans les différentes régions québécoises. Les dates moyennes à Montréal et à Québec révèlent que 9 oiseaux sur 10 arrivent à Québec entre 4 et 15 jours plus tard qu'à Montréal et que la moyenne générale de retard pour ces espèces est de 8.5 jours. Je vous transmets ci-après le tableau tel que donné en 1961. Comme il date de 57 ans, il est plus qu'évident qu'il nécessite quelques ajustements. Le fait d'inclure la Pie-grièche migratrice, qui était une espèce régulière à ces moments-là, est bien révélateur que bien des choses ont changé. Cependant, il peut nous donner une bonne idée de la première date à laquelle nous pouvons observer une espèce donnée dans les alentours où nous vivons. Le chiffre entre parenthèses qui suit une date moyenne indique le nombre d'années où les données ont été notées. Plus le nombre d'années est élevé et plus la date moyenne est probante. Le " * " devant une première date signifie que cette espèce est plus ou moins régulière en hiver.





         région de Montréal
         région de Québec







Nom français
1ère date date moyenne
1ère date date moyenne







Cormoran à aigrettes
17-avr 25 avril  (8)
25-avr 03 mai  (8)
Grand Héron
25-mars 05 avril  (8)
14-avr 24 avril  (3)
Bihoreau gris
07-avr 23 avril  (7)
17-avr 10 mai  (8)
Butor d'Amérique
25-mars 16 avril  (10)
08-mai 10 mai  (2)
Bernache du Canada
18-mars 28 mars  (8)
16-mars 01 avril  (22)
Canard noir
*15 mars 26 mars  (11)
*29-mars 10 avril  (18)
Buse à épaulettes
14-mars 22 mars  (9)
30-mars 06 avril  (6)
Petite Buse
22-avr 01 mai  (11)
29-avr 10 mai  (10)
Busard des marais
12-mars 01 avril  (16)
25-mars 16 avril  (10)
Balbuzard pêcheur
23-avr 28 avril  (7)
14-avr 04 mai  (9)
Crécerelle d'Amérique
*03 mars 22 mars  (14)
13-mars 08 avril  (10)
Pluvier à collier
13-mai 22 mai  (6)
06-mai 28 mai  (3)
Pluvier kildir
13-mai 26 mars  (18)
24-mars 05 avril  (12)
Chevalier grivelé
20-avr 01 mai  (14)
25-avr 13 mai  (14)
Chevalier solitaire
03-mai 11 mai  (12)
10-mai 15 mai  (10)
Grand Chevalier
22-avr 01 mai  (7)
17-avr 14 mai  (6)
Bécasseau minuscule
11-mai 19 mai  (8)
17-mai 20 mai  (4)
Bécasseau semipalmé
15-mai 18 mai (5)
15-mai 26 mai (2)
Goéland argenté
*11 mars 26 mars  (9)
*25 mars 03 avril  (13)
Tourterelle triste
18-mars 02 avril  (8)
12-avr 15 avril  (3)
Coulicou à bec noir
08-mai 18 mai (18)
23-mai 01 juin  (3)
Engoulevent bois-pourri
23-avr 04 mai (12)
25-avr 17 mai  (32)
Engoulevent d'Amérique
07-mai 19 mai  (33)
17-mai 23 mai  (27)
Martinet ramoneur
20-avr 03 mai  (19)
25-avr 10 mai  (32)
Colibri à gorge rubis
08-mai 16 mai  (16)
16-mai 22 mai  (20)
Martin-pêcheur d'Amérique
28-mars 16 avril  (14)
14-avr 24 avril  (10)
Pic flamboyant
*25 mars 06 avril  (14)
29-mars 22 avril  (17)
Pic maculé
02-avr 14 avril  (15)
30-mars 22 avril  (9)
Tyran tritri
03-mai 10 mai  (13)
13-mai 21 mai  (16)
Tyran huppé
02-mai 07 mai  (19)
06-mai 20 mai  (6)
Moucherolle phébi
26-mars 03 avril  (14)
14-avr 18 avril  (3)
Moucherolle à ventre jaune
16-mai 22 mai  (11)
02-juin 02 juin  (2)
Moucherolle des aulnes
14-mai 21 mai  (14)
21-mai 29 mai  (8)
Moucherolle tchébec
07-mai 12 mai  (14)
15-mai 22 mai  (11)
Pioui de l'est
14-mai 20 mai  (21)
24-mai 30 mai  (18)
Alouette hausse-col
*10 février 24 février  (20)
*27-févr 15 mars  (20)
Hirondelle bicolore
25-mars 10 avril  (17)
13-avr 23 avril  (38)
Hirondelle des rivages
28-avr 07 mai  (12)
06-mai 16 mai  (7)
Hirondelle rustique
17-avr 27 avril  (16)
22-avr 03 mai  (29)
Hirondelle à front blanc
23-avr 05 mai  (11)
22-avr 14 mai  (7)
Hirondelle noire
09-avr 16 avril  (13)
23-avr 28 avril  (6)
Corneille d'Amérique
*18 février 02 mars  (33)
*24 février 08 mars (42)
Troglodyte familier
25-avr 04 mai  (17)
03-mai 11 mai  (12)
Troglodyte des forêts
*30 mars 11 avril  (12)
18-avr 24 avril  (7)
Moqueur chat
02-mai 11 mai  (17)
12-mai 19 mai  (14)
Moqueur roux
25-avr 06 mai  (13)
   
Merle d'Amérique
*06 mars 24 mars  (20)
*18 mars 02 avril  (25)
Grive des bois
08-mai 17 mai  (15)
   
Grive solitaire
08-avr 19 avril  (17)
12-avr 27 avril  (13)
Grive à dos olive
08-mai 16 mai  (15)
09-mai 23 mai  (9)
Grive fauve
24-avr 06 mai  (16)
01-mai 14 mai  (17)
Merlebleu de l'Est
11-mars 27 mars  (16)
29-mars 10 avril  (9)
Roitelet à couronne dorée
*20 mars 09 avril  (17)
*09 avril 21 avril  (18)
Roitelet à couronne rubis
09-avr 22 avril  (21)
15-avr 18 avril  (27)
Pipit d'Amérique
06-avr 30 avril  (8)
10-avr 02 mai  (6)
Jaseur d'Amérique
*18 mai 26 mai  (18)
*16 mai 30 mai  (34)
Pie-grièche migratrice
23-mars 08 avril  (23)
12-avr 19 avril  (5)
Viréo à gorge jaune
07-mai 14 mai  (15)
   
Viréo à tête bleue
30-avr 06 mai  (13)
05-mai 14 mai  (7)
Viréo aux yeux rouges
10-mai 17 mai  (26)
16-mai 24 mai  (15)
Viréo de Philadelphie
14-mai 20 mai  (9)
19-mai 19 mai  (1)
Viréo mélodieux
04-mai 10 mai  (16)
23-mai 28 mai  (3)
Paruline noir et blanc
28-avr 07 mai  (20)
27-avr 11 mai  (20)
Paruline obscure
07-mai 16 mai  (12)
14-mai 20 mai (5)
Paruline à joues grises
30-avr 07 mai  (15)
08-mai 16 mai  (8)
Paruline à collier
03-mai 12 mai  (14)
10-mai 17 mai  (6)
Paruline jaune
30-avr 07 mai  (19)
10-mai 18 mai  (25)
Paruline à tête cendrée
08-mai 14 mai  (16)
04-mai 20 mai  (20)
Paruline tigrée
07-mai 13 mai  (11)
14-mai 17 mai  (4)
Paruline bleue
02-mai 09 mai  (15)
07-mai 13 mai  (4)
Paruline à croupion jaune
16-avr 29 avril  (16)
30-avr 07 mai  (24)
Paruline à gorge noire
28-avr 07 mai  (19)
06-mai 12 mai  (22)
Paruline à gorge orangée
07-mai 14 mai  (19)
12-mai 21 mai  (6)
Paruline à flancs marron
08-mai 14 mai  (15)
13-mai 22 mai  (15)
Paruline à poitrine baie
13-mai 16 mai  (16)
20-mai 26 mai  (14)
Paruline rayée
13-mai 21 mai  (17)
22-mai 27 mai  (11)
Paruline à couronne rousse
23-avr 30 avril  (13)
02-mai 07 mai  (3)
Paruline couronnée
05-mai 10 mai  (15)
10-mai 17 mai  (14)
Paruline des ruisseaux
06-mai 09 mai (7)
02-mai 16 mai  (5)
Paruline triste
15-mai 21 mai  (14)
29-mai 01 juin  (4)
Paruline masquée
06-mai 14 mai  (19)
07-mai 18 mai  (24)
Paruline à calotte noire
09-mai 17 mai  (13)
17-mai 22 mai  (4)
Paruline du Canada
08-mai 18 mai  (16)
17-mai 24 mai  (14)
Paruline flamboyante
06-mai 10 mai  (18)
06-mai 17 mai  (26)
Goglu des prés
03-mai 08 mai  (15)
09-mai 17 mai  (12)
Sturnelle des prés
13-mars 27 mars  (15)
29-mars 19 avril  (7)
Carouge à épaulettes
12-mars 24 mars  (19)
21-mars 03 avril  (7)
Oriole de Baltimore
01-mai 07 mai  (16)
03-mai 20 mai  (4)
Quiscale rouilleux
23-mars 06 avril  (15)
02-avr 15 avril  (10)
Quiscale bronzé
06-mars 26 avril  (19)
21-mars 05 avril  (18)
Vacher à tête brune
15-mars 27 mars  (14)
21-mars 05 avril  (14)
Piranga écarlate
10-mai 18 mai  (16)
14-mai 23 mai  (9)
Cardinal à poitrine rose
06-mai 13 mai  (17)
14-mai 21 mai  (5)
Passerin indigo
06-mai 21 mai  (15)
05-mai 26 mai  (7)
Chardonneret jaune
*24 avril 07 mai  (19)
*26 avril 17 mai  (12)
Bruant des prés
29-mars 10 avril  (17)
09-avr 20 avril  (15)
Bruant vespéral
29-mars 10 avril  (16)
09-avr 21 avril  (7)
Junco ardoisé
*13 mars 29 mars  (17)
*26 mars 08 avril  (19)
Bruant hudsonien
*11 mars 27 mars  (15)
*16 mars 12 avril  (18)
Bruant familier
09-avr 22 avril  (19)
14-avr 29 avril  (19)
Bruant à couronne blanche
25-avr 05 mai  (17)
04-mai 09 mai  (18)
Bruant à gorge blanche
*06-avr 20 avril  (19)
*14-avr 27 avril  (17)
Bruant fauve
27-mars 13 avril  (16)
09-avr 22 avril  (12)
Bruant des marais
08-avr 17 avril  (12)
30-avr 04 mai  (3)
Bruant chanteur
*13 mars 26 mars  (19)
*21 mars 05 avril  (27)


Je me suis servi de ces données dès mes débuts en ornithologie et elles m'ont bien servi. Si vous désirez débuter votre liste personnalisée, c'est le temps où jamais. Les arrivées d'oiseaux pour 2018 sont à leurs débuts.

En janvier 2006, j'ai commencé à recenser la présence des oiseaux dans ma cour de Sillery et j'ai ainsi recueilli des données durant les 11 dernières années. C'est effarant de voir comment les oiseaux sont fidèles aux lieux et aux dates. Le Bruant familier est arrivé dans ma cour le 2 mai en 2007, 2009, 2010 et 2012. La Paruline rayée le 22 mai en 2007, 2009, 2012 et 2015.

Voici quelques espèces qui feront partie de nos listes bientôt (je parle des gens de Québec et non ceux de Montréal).


Bruant à gorge blanche / Zonotrichia albicollis / White-throated Sparrow

Bruant familier / Spizella passerina passerina / Chipping Sparrow

Roitelet à couronne rubis / Regulus calendula calendula / Ruby-crowned Kinglet

Junco ardoisé / Junco hyemalis hyemalis / Dark-eyed Junco

Pic flamboyant / Colaptes auratus luteus / Northern Flicker

Merlebleu de l'Est / Sialia sialis sialis / Eastern Bluebird

Moqueur roux / Toxostoma rufum rufum / Brown Thrasher

Sturnelle des prés / Sturnella magna magna / Eastern Meadowlark

@ bientôt.




mardi 10 avril 2018

Baie-du-Febvre, l'incontournable.



Je l'ai d'abord connu sous le nom de Baieville, c'était avant le 6 juin 1983, avant l'annexion de trois municipalités (Saint-Antoine-de-Baie-du-Febvre, Baieville et Saint-Joseph) sous le vocable de Baie-du-Febvre. Au fil des ans, j'y ai observé des millions d'Oies des neiges et des milliers de Bernaches du Canada et d'anatidés de toutes les espèces possibles, des plus communes au plus rares.

Bien des facteurs jouent en faveur de la présence de ces oiseaux d'eaux dans ce lieu idyllique pour eux. La proximité du grand Fleuve Saint-Laurent, la présence de marécages et de plans d'eau naturels, de bassins de rétention des eaux usées et de champs qui retiennent l'eau de la fonte des neiges et qui se transforment le temps d'une saison en véritables pataugeuses pour nos amis palmés. Et comme ces champs sont voués à la culture, le bec des oies et des bernaches est très bien adapté pour déterrer les racines restées enfouies dans le sol après les récoltes. Et il n'y en a pas seulement pour les oies, les canards et les bernaches. Cette région hautement agricole est constituée de vastes régions ouvertes où les rapaces et les passereaux y trouvent gîte, nourriture et escale avant de poursuivre leur route plus au nord.


Un Faucon émerillon se nourrit d'un Plectrophane des neiges mâle qu'il vient d'attraper. Baie-du-Febvre, le 09 avril 2018.


Un groupe de plus de 5,000 Plectrophanes des neiges tourbillonnent au-dessus des champs au bout de la rue Lacerte. Baie-du-Febvre, 09 avril 2018.

Des centaines de milliers d'Oies des neiges transitent par Baie-du-Febvre à tous les ans lors de la migration printanière. Baie-du-Febvre, le 09 avril 2018.

Et parmi elles, se cachent des espèces moins communes comme l'Oie de Ross, l'Oie à bec court, la Bernache de Hutchins ou la Bernache nonnette. Au plus vaillant à les repérer. Anne a trouvé une Bernache de Hutchins dans ce groupe. Baie-du-Febvre, 09 avril 2018.

Et la fatalité frappe dans ces groupes impressionnants. Les migrations ne sont pas des déplacements de tout repos pour les migrateurs. Des individus peuvent se blesser, tomber malades ou mourir d'épuisement faute de ne pas se nourrir suffisamment. Des oies mortes gisent au sol à différents endroits et des rapaces comme les pygargues, les aigles, les buses et les busards se nourrissent à même ces carcasses. Ici, une grosse femelle de Busard Saint-Martin essaie de se sustenter, mais le cadavre s'avèrera finalement trop gelé. Baie-du-Febvre, 09 avril 2018.


En même temps que nous observons le busard, nous pouvons voir un peu plus loin deux Pygargues à tête blanches adultes bien assis chacun sur leur carcasse d'Oies des neiges. Comparativement au busard, ils sont beaucoup mieux outillés pour percer la peau gelée.


L'hiver 2017-2018 a été froid, nuageux et neigeux. On dirait qu'il tarde à vouloir nous quitter, mais la température se réchauffe progressivement. Les jours qui viennent risquent de voir arriver une bonne variété de migrateurs. Une visite à Baie-du-Febvre devrait faire partie de votre cédule des prochaines sorties. Voici quelques photos faites sur le site et comportant des espèces qui arriveront dans les jours ou les semaines qui viennent.


Bruant chanteur / Melospiza melodia melodia / Song Sparrow

Bécasseau minuscule / Calidris minutilla / Least Sandpiper

Bruant des prés / Passerculus sandwichensis mediogriseus / Savannah Sparrow

Paruline à croupion jaune / Setophaga coronata coronata / Yellow-rumped Warbler

Aigle royal / Aquila chrysaetos canadensis / Golden Eagle

Érismature rousse / Oxyura jamaicensis / Ruddy Duck

Hirondelle bicolore / Tachycineta bicolor / Tree Swallow

Troglodyte des marais / Cistothorus palustris dissaeptus / Marsh Wren

Moucherolle phébi / Sayornis phoebe / Eastern Phoebe

Une visite à Baie-du-Febvre est toujours excitante car nous ne savons jamais quelle belle observation nous attend. En ce 09 avril 2018, c'est un Faucon Gerfaut / Falco rusticolus / Gyrfalcon de forme grise qui s'est présenté devant nous. Arrivé de nulle part, il survole les oies posées sur l'eau et il entreprend des piqués pour les faire décoller. Le stratagème ne fonctionne pas. Il fait alors du surplace et fait plonger un petit canard que nous n'avons pas le temps d'identifier. Il reste quelques secondes au-dessus du point où sa proie a disparu et il se dirige ensuite vers une femelle de Busard Saint-Martin qui arrive en vol.  Les deux se confrontent un peu, mais le faucon finit par disparaître sans demander son reste. Je suis malheureusement incapable de prendre une photo. Ce sera pour une prochaine.

 

@ bientôt.


vendredi 2 mars 2018

Une application pour apprendre à reconnaître les oiseaux.



Cet article a paru dans la dernière publication, Volume 29 - numéro 3 - Printemps 2018, de la revue QuébecOiseaux. J'ai reçu l'aval du rédacteur en chef, M. Michel Préville, de le reproduire dans mon blogue afin de le partager avec un public qui n'est peut-être pas abonné à la revue. J'encourage tous mes lecteurs, peu importe le pays ou le continent où ils se trouvent, à participer à ce projet.

Participants demandés pour une recherche sur les modèles d’apprentissage

 

Une application pour apprendre à reconnaître les oiseaux
Par MARTIN RIOPEL, PIERRE CHASTENAY et LOUISE CHOQUETTE


Une nouvelle application ludique qui permet d’apprendre à reconnaître les oiseaux est maintenant disponible en ligne. Outre sa visée éducative, cette application est aussi un instrument de recherche pour recueillir des données qui permettront de raffiner des modèles théoriques concernant les séquences optimales d’apprentissage, afin de déterminer quelle est la meilleure méthode d'étude pour chaque personne. Elle a déjà été utilisée avec succès pour l’identification des constellations, des étoiles et des papillons, et les chercheurs souhaitent maintenant recruter des participants de tous âges possédant ou non des connaissances sur les oiseaux pour la suite du projet.

Si les oiseaux font partie intégrante de notre environnement, trop peu de gens le réalisent pleinement ou connaissent la diversité et la complexité de la gent ailée. Dès notre plus jeune âge, on nous apprend à reconnaître les espèces communes comme le goéland, la corneille, le pigeon, le merle, le moineau et la mésange. Et c’est bien, car cela nous permet de nous éveiller à la nature, mais la grande majorité des gens restent à ce niveau. Certains sont pourtant intéressés à en apprendre davantage et se réfèrent, par exemple, à la lecture de publications comme QuébecOiseaux, à l’écoute d’émissions télévisées comme Fou des oiseaux ou, tout simplement, à la fréquentation d’amis ornithologues dont l’enthousiasme est communicatif.

Dans tous les cas, apprendre à identifier les oiseaux dans leur habitat naturel est une activité passionnante qu’il faut encourager. Cependant, à moins de voyager et d’y consacrer beaucoup de temps, il est évidemment difficile d’observer directement tous les oiseaux présents en Amérique du Nord, par exemple. L’application ludique mise au point à l’Université du Québec à Montréal par des membres de l’Équipe de recherche en éducation scientifique et technologique permet de le faire tout en restant chez soi et en s’amusant.

Une application ludique en ligne

 

Comment apprendre à reconnaître les oiseaux peut-il aider à déterminer de quelles manières les individus font de tels apprentissages, et quelles sont les séquences optimales pour que les apprentissages soient efficaces ? La clé, c’est de recueillir des données lorsqu’un grand nombre de personnes utilisent le jeu en ligne. Pour une première expérience avec l’application, il est recommandé de commencer par le premier niveau, destiné aux débutants, peu importe les connaissances initiales. Par la suite, les participants sont invités à passer aux niveaux intermédiaire et avancé. Chacun des trois niveaux de jeu comprend trois blocs présentant 30 espèces d’oiseaux différentes, pour un total de 90 photos par niveau.

Le but de l’exercice est double. D’abord améliorer la justesse d’identification de chaque joueur et ensuite augmenter la rapidité à reconnaitre l’espèce présentée. Le joueur peut prendre une quinzaine de minutes, selon son habileté, pour terminer chaque bloc, ce qui représente en moyenne 45 minutes par niveau de jeu.

Les 270 espèces d’oiseaux présentées dans le jeu fréquentent toutes l’Amérique du Nord, mais pas nécessairement le Québec. Ce choix a été fait afin d’augmenter l’intérêt des ornithologues plus aguerris. Eux aussi ont besoin d’améliorer leurs connaissances, aussi grandes soient-elles!
Les excellentes photos utilisées pour la création du jeu en ligne font partie de la collection personnelle de Laval Roy, un ornithologue passionné qui les a mises à la disposition de l’équipe de recherche, laquelle a également profité de ses judicieux conseils pour établir les différents niveaux de l’application.

Autres projets en cours

 

L’application permet actuellement d’apprendre à identifier les oiseaux, les constellations, les étoiles et les papillons. Le projet concernant l’identification des papillons est mené en partenariat avec Espace pour la vie et l’Insectarium de Montréal. Pour les ornithologues les plus accomplis, des développements sont aussi envisagés pour l’identification d’oiseaux plus rares ou d’individus plus difficiles à reconnaître, comme les femelles ou les jeunes.




Comment participer ?

Pour participer, il suffit d’identifier des oiseaux directement sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone intelligent durant trois périodes de 15 minutes chacune séparées par des pauses aussi longues que vous le désirez (par exemple, trois minutes, trois jours ou trois semaines). Vous utiliserez un pseudonyme de votre choix, et vos réponses demeureront anonymes.


Pour que l'apprentissage soit efficace, il est important d'essayer de donner la bonne réponse aussi rapidement que possible à toutes les questions, sans se laisser distraire ou interrompre. Vous verrez que c’est un bon exercice mental. Vous aurez quelques secondes pour répondre à chaque question et, ensuite, quelques secondes de plus pour réviser ou apprendre la bonne réponse. Les mêmes questions seront posées plusieurs fois à intervalle plus ou moins régulier pour renforcer et suivre vos apprentissages. À la troisième pause, vous pourrez découvrir votre taux de réussite initial et votre progression durant l’exercice. Vous serez surpris du progrès réalisé en moins d’une heure. Ensuite, libre à vous de recommencer ou de passer à un autre niveau pour vous améliorer.



Note aux débutants : ne vous en faites pas si vous rencontrez des difficultés au début; vos habiletés vont augmenter et cela deviendra plus facile. Le but de cette étude est justement d’évaluer l’évolution de l’apprentissage dans la reconnaissance des espèces.


Pour participer : www.riopel.uqam.ca/oiseaux


@ bientôt.